1Fabio Filippini : Universal Designer

Fabio Filipini, Copyright Gentlemen Drivers Magazine

Né en 1963 à Vercelli, une petite ville entre Milan et Turin, ce passionné de l’art et de l’architecture a toujours su ce qu’il voulait être. Fabio Filippini est un passionné de l’automobile depuis son plus jeune âge. Il se rêvait à dessiner ses propres modèles et les signait de ses initiales FF.

Bien des années plus tard, après des études d’architecture et de design automobile au sein de la première école du genre en Italie, il a commencé sa carrière dans un petit studio indépendant, avant de commencer à travailler pour les grands constructeurs. Aujourd’hui, Filippini est à la tête de Pininfarina. Il a été le premier designer externe à être nommé à ce poste, pour redonner une touche italienne aux créations du centre de design emblématique. Rencontre avec un designer passionné, bien évidemment, mais surtout au parcours atypique.

Lire l’entretien

[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=1KR6nEOeetI[/embedyt]

2Frank M. Rinderknecht : Creative engineer

Frank M. Rinderknecht, Copyright Gentlemen Drivers Magazine

Patron de la société Rinspeed, qu’il a fondée en 1977 alors qu’il était étudiant à l’École polytechnique fédérale, Frank M. Rinderknecht a été un pionnier de l’industrie du tuning, qui a commencé à se développer à cette époque.
Ce concepteur helvétique coloré, qui se qualifie de boîte à idées suisse, étonne par ses créations, aussi originales qu’abouties. Elles sont une sorte de vision du futur, concrétisée dans le présent : un volant avec clavier intégré pour les commandes radio et téléphone, des concepts de propulsion durables ou encore des systèmes d’aide à la conduite novateurs figurent parmi les inventions marquantes de l’entreprise.

Depuis la vente de ses activités de tuning en 2008, Frank M. Rinderknecht se consacre à un think tank pour le secteur automobile et d’autres industries, ainsi qu’au développement des technologies, matériaux et moyens de transport de demain.

Chez l’artisan suisse Rinspeed, cela fait déjà plusieurs années que la conduite autonome est au centre des préoccupations. Plusieurs concepts en témoignent d’ailleurs, comme les derniers microMAX (Genève 2013), XchangE (Genève 2014) ou encore le Budii (Genève 2015) sur base de BMW i3. Frank M. Rinderknecht, bien avant les autres, a compris que dans le secteur automobile aussi, l’avenir est étroitement lié à la notion de durabilité et à une nouvelle approche de la mobilité.

Lire l’entretien

 

[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=WRmdIQn6LKM[/embedyt]

3Mate Rimac : Electric genious

Mate Rimac, Copyright Gentlemen Drivers Magazine

Mate Rimac est un petit genie croate, qui s’est frayé un chemin dans le monde impitoyable de l’automobile, pour rivaliser avec les marques établies de supercars. Il est l’exemple parfait que les rêves peuvent devenir réalité quand on s’obstine. Si aujourd’hui, les plus grands constructeurs font appel à lui pour des projets complets ou tout simplement pour se charger d’une partie de leurs véhicules, son histoire a commencé grâce à une BMW E30. En effet, ce jeune entrepreneur, accro à la vitesse et au bricolage, a décidé de transformer la voiture à essence en voiture électrique. Pour cela, il a acheté certaines pièces détachées sur Internet et pour le reste, il les a inventées et fabriquées lui-même. Quand il eut atteint son objectif avec la BMW, son envie de commencer un projet à zéro l’a poussé à fonder sa société en 2009. Depuis, il a fabriqué la voiture électrique la plus rapide au monde et ne compte pas s’arrêter là. Rencontre avec un jeune homme passionné, qui a décidé de rester chez lui en Croatie, afin de créer des opportunités pour les jeunes de son pays au sein de son entreprise.

Lire l’entretien

[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=_7IfuYU4iBU[/embedyt]

4Adolfo Orsi : Maserati in the blood

Adolfo Orsi, Copyright Gentlemen Drivers Magazine

Dire qu’il a reçu la passion automobile en héritage serait un euphémisme. Adolfo Orsi n’est autre que le petit-fils d’Adolfo Orsi et fils d’Omar Orsi, qui ont été à la tête de Maserati entre 1937 et 1969. Dès sa plus tendre enfance, il a pu vivre cette passion pour l’automobile et plus précisément pour Maserati dans les ateliers de la marque, mais également lors des courses auxquelles il participait aux côtés de son père. Malgré le rachat de Maserati, son amour pour la firme italienne est restée intact. Depuis 1987, il se dédie à l’histoire automobile et plus particulièrement à celle des voitures de sport italiennes. Ses connaissances et son conservatisme quant à la préservation des voitures classiques dans leur état d’origine, l’ont amené à être juge au Concours d’Elégance de Pebble Beach, depuis 1997. Rencontre avec l’homme pour qui les voitures classiques et surtout les Maserati n’ont aucun secret.

Lire l’entretien

[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=vRvMLMwW0bw[/embedyt]

5Paolo Pininfarina : Un nom, une légende !

Paolo PININFARINA
Paolo Pininfarina, Copyright Gentlemen Drivers Magazine

C’est le dernier héritier d’une famille dont le nom a marqué à tout jamais l’histoire de l’automobile italienne, dans un premier temps et mondiale par la suite. Pininfarina. Alors que la société a été fondée par son grand-père Gian-Battista, Paolo est aujourd’hui à sa tête. Héritant d’un nom et surtout d’une passion, il a fait des études d’ingénierie, conseillé par son père Sergio, avant d’intégrer l’entreprise familiale. Il a été à la tête de Pininfarina Extra au moment où cette division ne comptait que 2 personnes sous sa responsabilité et il a su la développer au fil des ans, pour avoir la même importance que la division automobile qui a fait la renommée de la marque. Malgré les difficultés rencontrées il y a quelques années, Pininfarina, sous la responsabilité de Paolo, revient sur le devant de la scène, grâce notamment à des concepts qui ont été présentés lors du dernier Salon de Genève. Rencontre avec l’héritier d’un nom, d’une légende et de toute une passion, que partagent des millions de fans à travers le monde.

Lire l’entretien

[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=4tpxg9M79_c[/embedyt]

6Antony Vilain : The French Touch

Antony Villain, Copyright Gentlemen Drivers Magazine

Le dessin est bel et bien un don et Antony Villain en est la preuve. Le directeur du design d’Alpine est un vrai passionné de dessin et d’automobile. Mais il n’a jamais étudié le design automobile. Très jeune, il a commencé à faire des maquettes et à envoyer ses dessins jusqu’au jour où il a fait la rencontre de Michel Jardin, qui était directeur du design avancé de Renault. C’est grâce à cet homme qu’il a pu intégrer Renault quand il a obtenu son diplôme de l’École nationale supérieure des arts et métiers. Depuis, Antony Villain a fait ses preuves et a gravi les échelons, pour prendre la tête aujourd’hui d’Alpine et offrir à la marque une seconde jeunesse. Rencontre avec un jeune homme doué et passionné.

Lire l’entretien

[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=VIrqnMaXDSg[/embedyt]

7Alfredo Stola : Italian job

Alfredo Stola, Copyright Gentlemen Drivers Magazine

Alfredo Stola est devenu un nom incontournable du monde automobile au fil des années. Non seulement il a hérité de sa famille d’une collection de voitures distinguées, de périodes différentes, mais il a également appris l’artisanat et a acquis une connaissance approfondie, qui remonte au siècle dernier. Après avoir intégré l’entreprise fondée par son grand-père, alors qu’il avait tout juste 17 ans, il a rapidement compris qu’il fallait se développer pour pouvoir travailler avec les grands constructeurs automobiles. Sa stratégie a porté ses fruits et lui a permis de travailler avec les grands noms de ce monde, à l’instar de Gandini, Giugiaro ou encore Frank Stephenson. À la tête aujourd’hui de Studiotorino, qu’il a créé en 2005 avec son épouse, il est resté fidèle à la philosophie de son grand-père et met son expertise et ses collaborateurs au service des constructeurs, pour donner naissance à des show cars uniques. Rencontre avec un homme dont la passion pour l’automobile est présente dans tout ce qu’il fait. Alfredo Stola.

Lire l’entretien

[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=KjbnSzvH_Wk[/embedyt]

8Marco Cajani : Biscione lover

Marco Cajani, Copyright Gentlemen Drivers Magazine

Dans le monde entier, il existe des clubs regroupant les inconditionnels de chaque marque. Mais il faut avouer que la Scuderia del Portello, qui regroupe les fans d’Alfa Romeo, a de quoi se distinguer. À sa tête, un homme, dont la passion pour les modèles du Biscione s’est transformée et a grandi de jour en jour. Marco Cajani est un architecte, qui depuis qu’il a acquis sa première Alfa Romeo, est devenu un adepte des modèles italiens, que ce soit pour un usage quotidien ou encore sur les différents circuits qu’il a sillonnés. Pilote titré avec différents modèles, sa passion lui a permis de prendre la tête de la Scuderia del Portello en 1989, pour développer ses activités et lui offrir plus de visibilité. À un moment où Alfa Romeo veut revendiquer plus que jamais sa sportivité, ce club est une vitrine parfaite, d’autant plus qu’il regroupe des membres du monde entier. Nous avons rencontré cet Alfisti de premier ordre, qui a accepté de partager avec nous sa passion pour la firme du Biscione.

Lire l’entretien

[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=oF8RpPlNVq0[/embedyt]

 

9Gerry Mcgovern : The lord of design

Gerry Mcgovern, Copyright Gentlemen Drivers Magazine

Né à Coventry en Angleterre en 1956, Gerry McGovern a fait ses premiers pas dans le monde du design automobile à l’âge de 18 ans, quand il a été parrainé par Chrysler. Grâce à un de ses professeurs, il a connu Royden Axe, qui lui a permis d’avoir une immersion dans le monde du design, alors qu’il était encore étudiant. Après un Master en design automobile au Royal College of Art de Londres, il débute sa carrière aux États-Unis chez Chrysler. Après plusieurs expériences aux États-Unis, il décide de revenir au Royaume-Uni et à la marque qu’il affectionne tant, Land Rover. Depuis son retour en 2004, il a travaillé d’arrachepied pour diversifier la gamme de la marque, qui compte aujourd’hui plusieurs modèles destinés à des publics différents. Rencontre avec un homme passionné et qui a décidé de mettre son talent et tout son dévouement au service de la marque de son coeur. C’est à lui que nous devons, tous les modèles Land Rover de l’ère moderne, à commencer par l’Evoque et prochainement le Velar. Gerry McGovern.

Lire l’entretien

[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=SrbmfwMxf7Q[/embedyt]

10Aldo Magada: A passionate gentleman

Adolfo Orsi, Copyright Gentlemen Drivers Magazine

Depuis la nuit des temps, le monde de l’automobile et celui de l’horlogerie collaborent. Mais si cela avait commencé par la confection de chronomètres, très rapidement, les choses ont évolué, pour donner naissance à des horloges incrustées dans les tableaux de bord ou encore des chronographes reprenant les détails d’un tableau de bord ou même d’un moteur. Dans ce milieu, quand quelqu’un est déjà passionné par l’automobile, sa passion ne peut que grandir et se développer, grâce à son milieu professionnel, comme c’est le cas d’Aldo Magada. Certes, il a hérité de la passion de son père, qui l’a initié à l’amour des 4 roues et son parcours professionnel l’a conduit à collaborer avec des marques automobiles comme Bentley ou encore de côtoyer les plus belles voitures de collection, lors de différents événements. Rencontre avec un homme passionné par les belles mécaniques en tous genres.

Lire l’entretien

[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=suV-a87FvhA[/embedyt]

 

 

 

Article précédentBMW M5 enregistre un record à Shanghaï
Prochain articleAudi 875.000 voitures rappelées