Toyota vient de briser sa malédiction aux 24 Heures du Mans en remportant cette 86ème édition plus de 30 ans après sa première participation.

En effet, la marque japonaise vient de remporter sa première victoire au Mans en réalisant un doublé et surtout en dominant la course de LMP 1 de bout en bout.

Pour ne pas revivre les déceptions des années précédentes, Toyota s’est préparée à toutes les éventualités. Il faut dire qu’à plusieurs reprises la marque japonaise partait favorite à l’instar de l’édition de 2014 ou encore en 2016 où elle a été contrainte d’abandonner à 4 minutes de l’arrivée.

Pour éviter toute désillusion, l’équipe de Pascal Vasselon a testé différents scenarii pour pouvoir roder le matériel. Mais il faut dire que Toyota comptait sur de grands pilotes à l’image de Fernando Alonso qui a disputé pour la première fois les 24 Heures du Mans aux côtés de Sébastien Buemi et de Kazuki Nakajima au volant de la TS050 Hybrid n°8.

Ayant pour seule rivale l’autre Toyota portant le n°7, la première a pris le dessus pour offrir à la firme japonaise sa toute première victoire.

Article précédentTesla licenciera 4.000 employés
Prochain articleLancement de l’application BLINC