Le Groupe PSA a annoncé qu’il a signé un accord de co-entreprise avec Namibia Development Corporation pour le démarrage, à partir du deuxième semestre 2018, d’une usine d’assemblage à Walvis Bay.

Les véhicules concernés par cet accord sont, dans un premier temps, l’Opel GrandlandX et le Peugeot 3008. Pour répondre aux attentes du marché de la SACU (Southern African Custom Union) à savoir la Namibie, l’Afrique du Sud, le Botswana, le Lesotho ainsi que le Swaziland, le Groupe PSA prévoit d’atteindre un volume annuel de 5.000 voitures d’ici 2020.

Cet accord entre dans le cadre du plan stratégique de croissance rentable « Push to Pass » que le Groupe PSA a mis en place pour être plus présent pour ses clients dans les différentes régions dans lesquelles il opère. Pour son développement à l’international, le Groupe français prévoit de produire directement dans la région Moyen Orient et Afrique 70% des véhicules qui y sont commercialisés. Mais ce n’est pas tout puisque grâce à ce plan, il sera également possible de développer la présence d’Opel dans la région.

Jean-Christophe Quémard, Executive Vice President de la région Moyen Orient et Afrique du Groupe PSA déclare : « Cette implantation en Namibie s’inscrit dans la stratégie à long terme du Groupe visant à accroître ses ventes en Afrique et au Moyen-Orient avec l’ambition d’y vendre un million de véhicules en 2025. Cette nouvelle capacité de production va servir les marchés de la région avec des produits OPEL et PEUGEOT qui répondront aux attentes de nos clients. »

 

Article précédentVivo Energy Maroc Meilleur Employeur 2018
Prochain article3ème édition de la journée de l’automobile par l’EMITeam