Thomas Morel, le designer extérieur de la toute nouvelle Ford Fiesta, a participé au cycle Houna Design Talks 2018 qui a choisi pour thème cette année #designdaba.

Le Design Manager de Ford Europe a fait le déplacement jusqu’à Casablanca pour participer à la première session annuelle qui s’est concentrée sur le sujet: le processus créatif à travers l’approche « Human centred design ».

A cette occasion le designer français a déclaré: “Les studios Ford Design ressemblent plus à des ateliers de sculpteurs qu’à des centres ultramodernes de conception de voitures. Des centaines d’heures de travail méticuleux de conception sont nécessaires pour créer des formes subtiles dont le style dynamique tout en finesse prend essence en associant l’artisanat traditionnel à des méthodes assistées par ordinateur.”

Thomas Morel a pris le temps d’expliquer les différentes étapes qui interviennent au moment d’élaborer le design d’un véhicule. Tout commence par un croquis sur papier réalisé à la main qui est par la suite revu, raffiné et modélisé par un ordinateur avant de passer entre les mains des modeleurs experts en argile de Ford. Ces artisans donne donc naissance à des modèles en trois dimensions dont toutes les lignes sont sculptées aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. C’est à ce moment-là que les designers peuvent opérer des modifications sur l’argile de modelage pour avoir le meilleur rendu possible.

Après cette phase traditionnelle, les bureaux de Ford disposent de méthodes sophistiquées de conception par ordinateur et d’un laboratoire de réalité virtuelle, « Ford Immersive Vehicle Environment ».

“Chaque ligne ou détail créé dans un studio Ford Design est porteur d’une histoire. Le travail d’un concepteur est d’améliorer le lien émotionnel entre le client et sa voiture”, a indiqué Morel.

 

Article précédentDBS Superleggera is Back!
Prochain articleJean Ragnotti