TAG Heuer célèbre les 40 ans de sa légendaire montre de pilote auto Monza, en éditant un chronographe qui reprend les attributs qui ont conduit au succès du modèle, mais en le modernisant.

Cette édition 2016 de Baselworld est placée sous le signe de l’exploration du passé.

TAG Heuer n’échappe pas à la règle, une bonne nouvelle pour les amateurs de montres typées vintage.

En 1976, Jack Heuer, arrière-petit-fils du fondateur de la maison, dessine un chronographe pour célébrer le 1er titre de champion du monde de Niki Lauda chez Ferrari. La maison horlogère suisse est alors chronométreur officiel de la Scuderia (de 1971 à 1979) et c’est la première fois que l’inscription Monza fait son apparition sur le cadran d’une montre.

À l’époque, la montre est très racée, différente. Sa boîte coussin est inspirée d’un modèle datant de 1925. Chrono tout noir, équipé d’un pulsomètre et de l’échelle tachymétrique, des aiguilles et des compteurs rouges pour rappeler le côté racing, le design est nouveau et va contribuer à construire l’histoire qu’on lui connaît. En 2016, TAG Heuer choisit de rester en grande partie fidèle à l’ADN de son aînée, la Monza Heritage, que vient de dévoiler la maison horlogère, venant célébrer les 40 ans de la prestigieuse lignée. Bien entendu, la fameuse boîte coussin d’origine est à l’honneur et elle est aussi toute noire, exactement comme le modèle historique, avec les aiguilles des heures et des minutes laquées noires et blanches, également comme l’original.

Ceci est valable pour les indexes en SuperLuminova ™ orangé vintage. De même figure le logo historique HEUER, sur le cadran qui marque aujourd’hui l’appartenance à la collection historique de la manufacture. Trait d’union entre le passé et le présent, la boîte est aujourd’hui fabriquée en titane grade 5, ce qui lui vaut d’être plus légère et plus résistante aux chocs. Le matériau est traité avec du carbure de titane, pour lui donner cet aspect noir mat puissant. Le diamètre a aussi été agrandi, de la petite taille de 39 mm de l’époque, on passe aujourd’hui à 42 mm, qui la rend plus masculine et plus actuelle. Elle est équipée d’un bracelet « super racing » en veau pleine fleur noir surpiqué, qui reprend le dessin des volants à trois branches des voitures de l’époque.

À l’intérieur, trouve le calibre automatique 17, chronographe avec ses deux compteurs chrono à 3h et à 9h, pas trop près l’un de l’autre pour une belle harmonie générale du cadran. Le fond est vissé, gravé laqué rouge du fameux logo historique HEUER et numéroté.

Au final, la Heuer Monza d’époque est une pièce recherchée par les collectionneurs et n’a connu que très peu de rééditions. Ce modèle, qui célèbre ses 40 ans, fera sans doute date dans l’histoire du patrimoine de la manufacture, tant son inspiration est proche de l’esprit original. Ce modèle devrait trouver son public, sans difficulté !

Article précédentKIA SORENTO : Le confort avant tout
Prochain articleKARIM HABIB & Ahmed Kseibati : Directeur du Design de la Fameuse firme allemande BMW