Ca y est, le Maserati Levante est officiel. Le premier SUV de l’histoire du constructeur italien est prêt pour partir à l’attaque du Porsche Cayenne.

Aucun constructeur de luxe ne peut passer à côté du juteux marché des SUV. Chez Maserati, ça fait longtemps qu’on pense à s’y lancer mais le développement du Levante a pris plus de temps que prévu. Il a d’abord fallu régler la question du style, après le concept-car Kubang de 2011 dont le dessin avait été moyennement bien accueilli.

Six ans plus tard, le modèle définitif ne lui ressemble qu’à moitié. Entre temps, la marque au trident a présenté le très joli concept-car Alfieri qui annonçait le design de toutes les futures nouveautés Maserati. Le Levante s’inspire beaucoup de cette Alfieri au niveau de la face avant, et le profil se montre raisonnablement dynamique. La poupe est plus banale, malgré la présence d’un imposant diffuseur encadré par deux doubles sorties d’échappement.

Maserati n’a pas encore dévoilé toutes les informations techniques sur ce nouveau Levante, mais on sait déjà que l’engin disposera d’une suspension pneumatique en série et d’une transmission intégrale plutôt tournée vers l’efficacité dynamique. Sous le capot, le Levante propose deux variantes du V6 essence biturbo 3,0 litres, à 350 et 430 chevaux. Il y a également un diesel V6 3,0 litres de 275 chevaux.

[su_slider source= »media: 1355,1356,1357,1358″ link= »custom » title= »no » centered= »no » mousewheel= »no »]

Coté performances, Maserati annonce un 0 à 100 kilomètres / heure en 6,3 secondes pour le V6 essence 350 chevaux, 5,2 secondes pour le V6 essence 430 chevaux, et 6,9 secondes pour le V6 diesel.

Par Cédric Pinatel

Article précédentSalon Genève 2016 : Pagani Huayra BC
Prochain articleArash AF10 : une hybride anglaise de 2.109 chevaux