Rimac semble tellement bien installée sur son piédestal dans le monde si fermé des supercars, que nous avons tendance à oublier que ça fait à peine 8 ans qu’il a créé sa marque et deux ans plus tard son premier concept.

En effet, c’est en 2011 que le public avait découvert son concept de supercar électrique au Salon de Francfort. C’était la Concept One qui affichait déjà une puissance de 1.088 ch et un couple de 1.600 Nm. Avec un 0 à 100 km/h abattu en 2,6 s et une vitesse maximale qui atteint les 355 km/h, le jeune constructeur croate a estimé que ce n’était pas assez et c’est ainsi qu’est né le Concept S.

Une version encore plus sportive et plus puissante et qui ne fait que confirmer les ambitions de Rimac.

Beaucoup de petits constructeurs font parler d’eux à l’occasion d’un Salon à travers des concepts futuristes hors normes qui laissent tout le monde de marbre, mais c’est une minorité qui peut réellement passer du concept à la production. Cela a été le cas de Rimac qui est devenu, depuis, une référence dans le cercle très fermé des voitures électriques surpuissantes.

En effet, si la Concept One impressionnait déjà par ses performances, sa version sportive, elle, va un peu plus loin. La Concept S est différente mais à la fois avec les mêmes préoccupations que toutes les autres supercars.

En effet, la sportive croate affiche un look, certes, simple et épuré mais surtout très agressif. Comme beaucoup de supercars aujourd’hui, elle fait appel à du carbone que l’on retrouve notamment, sur la calandre, les panneaux latéraux, les coques de rétroviseurs mais aussi le diffuseur. Se distinguant par sa modernité, la Concept S opte pour des phares en LED aussi bien à l’avant qu’à l’arrière.

Pour revendiquer sa sportivité face à la Concept One, elle a eu droit à un pack aérodynamique avec un aileron des plus imposant et des jupes augmentant l’appui au sol de 30%. La performance est, sans doute, la principale préoccupation de Rimac mais ce n’est pas pour autant qu’il a négligé l’intérieur de la Concept S.

En effet, tout y est. Tous les ingrédients qui font le succès des sportives haut de gamme sont là. Cuir, Alcantara fibre de carbone, sièges baquets mais là où elle fait fort c’est toute la partie technologique.

Elle intègre un tableau de bord digital pour afficher toutes les informations de conduite et un écran tactile numérique. D’ailleurs son système infotainment a servi d’inspiration pour nombre de constructeurs.

Pour ce qui est de l’aspect technique de la Concept S, Rimac a eu le temps de peaufiner sa sportive. Le poids a été réduit pour afficher 50 kg de moins sur la balance, les moteurs électriques ont vu leur puissance augmenter de 25% par rapport à la Concept One.

Elle revendique de ce fait, une puissance de 1.384 ch et couple de 1800 Nm, ce qui lui permet d’atteindre les 100 km/h en 2,5 s, les 200 km/h en 5,6 s et les 300 km/h en à peine 13,1 s.

Grâce à cette prouesse, Rimac a réussi à s’imposer comme un acteur principal dans le monde de l’électrique. Nombreux sont les constructeurs qui font appel à lui pour le développement de certains éléments de leurs véhicules. Les concepts Rimac donnent, sans conteste, une image bien différente que nous avons du véhicule électrique typique. Nous avons, en tout cas, hâte de découvrir ses nouvelles productions.

Article précédentPeugeot 301: Upgrade pour la lionne
Prochain article70 ans de Ferrari: Célébrations en Nouvelle Zélande