Quelques mois à peine après le lancement de la 5 portes sur notre marché, la famille Mégane s’agrandit, en accueillant une nouvelle venue, la Sedan, qui vient donc boucler une année remplie de nouveautés pour la marque. La berline compacte tricorps vient remplacer la Fluence, mais avec une nouvelle philosophie.

En effet, la nouvelle représentante de la firme au losange dans le segment C signe une montée en gamme indiscutable, qui lui a d’ailleurs valu le surnom de «Baby Talisman». En effet, que ce soit au niveau du look ou des équipements auxquels elle a droit, la nouvelle Renault Mégane Sedan s’adresse à un public particulier, qui aspire toujours à plus.

Pour découvrir la dernière arrivée de la famille Mégane, c’est à Agadir que Renault Maroc nous a conviés pour les premiers essais. Ce sont différentes couleurs, finitions, mais aussi motorisations, que nous avons pu prendre en main. Le segment C au Maroc a toujours de beaux jours devant lui. En effet, le marché local a toujours été friand de berlines tricorps, principalement pour leur espace et dimensions du coffre.

À fin novembre de l’année dernière, il totalisait 5.700 véhicules. Renault, qui avait réussi à être leader de ce segment, grâce à la Fluence entre 2010 et 2011, veut retrouver la tête du classement avec ce nouveau modèle, qui a tout pour plaire. Alors que l’on peut souvent se montrer sceptique à la greffe d’une malle à une berline, qui avait séduit par sa ligne, c’est loin d’être le cas pour la Mégane Sedan, qui a eu droit à un traitement particulier de la part des équipes de Laurens Van Acker.

Après la conférence de presse de présentation, nous avons pu découvrir la nouvelle Mégane Sedan. Tout d’abord dans son aspect extérieur. Que ce soit en bleu, noir ou blanc, couleurs présentes lors de nos essais, la ligne de la berline française est toujours mise en valeur. Tout comme le reste de la famille Mégane, elle a droit à une signature lumineuse en forme de C, avec sa technologie LED, qui lui confère modernité et sportivité, de jour comme de nuit. La calandre de la version 5 portes et les éléments esthétiques de la marque sont, bien évidemment, de la partie.

Mais ce qui la distingue réellement, aussi bien au sein de la marque que face à la concurrence, c’est sans conteste sa ligne plongeante fortement inspirée des coupés, avec une surface vitrée allongée, ainsi que sur notre version d’essai, un toit ouvrant et une partie vitrée prolongée, qui viennent accentuer cet effet. À l’arrière, la ressemblance avec le Talisman est une évidence. Elle lui a d’ailleurs, emprunté sa fameuse ligne lumineuse distinctive, qui met davantage en valeur le logo central.

Alors que nous avons eu l’occasion de monter à bord des différentes versions, avec les 3 finitions proposées sur notre marché, nous allons bien sûr nous attarder sur l’Intens, qui fait appel à des équipements et options du segment supérieur. Dès l’ouverture de la portière, la différence avec les autres finitions saute aux yeux. Les choses n’ont pas été faites à moitié pour la Sedan, puisqu’elle a droit au même cockpit que la 5 portes.

Sportivité et modernité, se conjuguent pour nous offrir une ambiance unique et qui s’adapte surtout à nos humeurs. En effet, grâce à la technologie Multi-Sense, nous avons pu choisir entre 5 ambiances lumineuses, chacune associée à un mode de conduite. Le rouge représentant tout naturellement, la sportivité. Renault veut reconquérir ce segment et compte sur la technologie embarquée de la Mégane Sedan pour séduire ses clients. Sur la finition Intens, nous avons eu droit à la tablette verticale de 8’’7 avec R-Link 2 et écran capacitif 7’’, qu’il est possible de manipuler, tout en restant concentré sur la route. Mais ce n’est pas tout, puisqu’elle offre aussi les dernières technologies d’aide à la conduite, à l’instar de la caméra de recul, du détecteur d’angles morts, des radars de proximité avant et arrière et surtout l’Easy Park Assist.

Confortablement installé sur notre siège conducteur, il est temps de voir ce qu’elle a dans le ventre. Alors que le 1.5 dCide 90 ch est également commercialisé, nous avons commencé notre essai par le 1.5 dCi, qui développe 110 ch et un couple de 260 Nm. Ce bloc, que les inconditionnels de la marque connaissent parfaitement, continue à faire ses preuves et nous l’avons essayé aussi bien en transmission manuelle qu’automatique. Réactif et disponible à bas régime, il vous offrira de bons moments au volant de la française et saura s’adapter à votre mode de conduite.

Pour la version automatique, l’EDC sera votre meilleur allié en milieu urbain, laissant votre jambe gauche au repos. Bien étagée, elle fera bien des heureux sur notre marché. Pour finir, était également de la partie le 1.6 dCi qui développe 130 ch pour un couple de 320 Nm.

Cette motorisation est disponible, pour le moment, uniquement avec la boîte manuelle à 6 rapports. En résumé, la nouvelle Mégane Sedan avec sa direction précise, alliant confort et comportement dynamique, ainsi qu’une bonne tenue de route, a aussi hérité des qualités routières de son ainée, pour notre plus grand bonheur et celui de sa clientèle.

Alors que la Fluence a discrètement fait ses adieux, sa remplaçante, elle, fait une entrée des plus remarquées dans ce segment. La Renault Mégane Sedan, tout en revendiquant sa propre ligne et personnalité surtout, s’est inspirée des autres modèles de la gamme, pour un résultat qui ne laisse place à aucune critique. Si elle compte sur son look, ses équipements et motorisations pour séduire la clientèle marocaine, un autre argument de taille vient s’ajouter à cette liste à savoir ses tarifs, à partir de 195.900 DH.

Article précédentPorsche Cayenne : Crapahuteur
Prochain articlePininfarina H2 Speed