0,00 MAD
No products in the cart.
spot_img

Renault Clio 5 : Le changement dans la continuité

Forte d’un succès incontestable dans son segment grâce à une belle ligne, une bonne habitabilité et un contenu technologique de bon aloi, la Clio 4 tire sa révérence, au profit d’une cinquième génération, qui rehausse encore le niveau de qualité perçue et la dotation d’équipements, tout en s’inscrivant dans la continuité du modèle sortant, s’agissant du design.

C’est sans doute une lapalissade que d’affirmer que la Clio est un modèle stratégique pour la marque au losange. Et pour cause, à ce jour, la Clio s’est vendue, toutes générations confondues, à pas moins de 15 millions d’exemplaires. Quant à la Clio 4, elle est tout simplement la première voiture vendue dans l’Hexagone et la deuxième sur le vieux continent. D’où la lourde responsabilité qu’endosse son héritière, la Clio 5, qui a été dévoilée en grande pompe, lors du Salon de Genève 2019.

Le premier enjeu pour le constructeur français était de ne pas trop dénaturer la belle ligne qui a fait le succès de la quatrième génération. Et à ce jeu, il s’en est plutôt bien tiré. Ainsi, le designer Laurens van den Acker a souhaité faire évoluer en douceur le look de la Clio. Au menu, une silhouette identique à l’ancienne génération, à l’instar des proportions générales et des poignées de portes arrière, qui demeurent au niveau des custodes. Toutefois, dans le détail, la Clio 5 reprend des gimmicks de sa grande soeur, la Mégane 4. Les phares sont soulignés par des crochets, les ailes avant sont ornées par un petit médaillon et les bas des portes adoptent des protections horizontales. S’agissant de la poupe, les boucliers et les feux arrière (avec une nouvelle signature lumineuse en forme de C) ont été redessinés.

Côté dimensions, la nouvelle venue est raccourcie de 14 millimètres et abaisse sa carrosserie de 30 millimètres. Le volume du coffre est lui porté à 391 litres, soit 91 litres de plus que sur la Clio 4.

En rupture avec le conservatisme de la ligne extérieure, l’habitacle, lui, fait sa mue. Le changement se ressent d’abord au niveau de la qualité des matériaux, qui enregistre un bond en avant. Ensuite, la planche de bord se distingue par une instrumentation et un
écran tactile digitaux. Le R-Link 2 laisse ainsi place à un nouveau système multimédia, basé sur l’Alliance Connected Cloud, qui permet de se connecter à de multiples services. Outre les finitions classiques (Life, Zen et Intens) et la très chic Initiale Paris, la nouvelle Clio 5 enfile aussi une tunique sportive. La griffe RS Line marque sa filiation avec Renault Sport et en reprend les codes esthétiques, notamment la lame F1 en bas du bouclier avant, signe distinctif des modèles RS. Elle se distingue aussi des autres finitions, par une calandre à nid-d’abeilles, des jantes de 17 pouces spécifiques et une baguette de portes gris satiné. Ce traitement caractérise aussi le bas du bouclier arrière,
alors que la sortie d’échappement est de forme ovale.

À bord, elle gagne aussi des sièges sport, des inserts au look carbone, un pédalier en aluminium et un volant sport en cuir perforé, marqué du double losange R.S. La nouveauté est également au rendez-vous au chapitre technique. Ainsi, la Clio cinquième du nom
étrenne la nouvelle plateforme CMF/B, qui tout en réduisant l’empattement, offre plus d’espace notamment au niveau du coffre. Quant aux motorisations, elles consistent en deux blocs essence (1.0 TCe de 100 ch, 1.3 TCe de 130 ch) et un diesel (1.5
Blue dCi de 85 et 115 ch).

spot_img

autres articles

Un PDF gratuit offert !

Créez un compte gratuit et profitez d’un accès instantané à un PDF de votre choix.

L’inscription est simple et rapide !

Après votre inscription, vous allez recevoir votre code promo par email.

Days
Hours
Minutes
Consentement à l'utilisation de Cookies avec Real Cookie Banner