Deux ans après ses débuts, le benjamin des SUV Porsche Macan descend en gamme avec un 2.0 essence.

Si la nouvelle 718 Boxster a été sous les feux de la rampe au salon de Genève, elle n’est pas la seule Porsche à être passée au quatre-cylindres. C’est également le cas du Porsche Macan, qui accueille une nouvelle version d’entrée de gamme animée par un 2.0 turbo (en ligne, celui-là) développant 252 ch et 370 Nm, probablement très proche du bloc qui fait les beaux jours des Volkswagen Golf GTI et Seat Leon Cupra.

Toujours associé exclusivement à la boîte PDK à double embrayage et sept rapports, il emmène les 4,68 m et 1 840 kg du Macan de 0 à 100 km/h en 6,7 s (6,5 s avec le pack Sport Chrono) pour une vitesse de pointe de 229 km/h, un niveau de performances loin d’être indigne face aux 5,4 s du Cayenne S qui tenait jusqu’alors lieu d’entrée de gamme essence avec son gros V6 3.6 turbo de 340 ch (258 ch pour le V6 3.0 du Macan S Diesel). La consommation est quant à elle annoncée entre 7,2 et 7,4 l selon les configurations.

Ce nouveau quatre-cylindres permettra au best-seller de Zuffenhausen de s’attaquer à la gamme basse des récents BMW X4 et Mercedes GLC. Le tarif de base de ce Macan « tout court », déjà disponible à la commande, s’établit à 58 235 euros, auxquels il faut ajouter un malus de 2 200 euros (entre 167 et 172 g/km de CO2 selon Porsche). À comparer aux 63 755 euros et surtout aux 8 000 euros de malus exigés à l’achat d’un Macan S.

[su_dailymotion url= »http://www.dailymotion.com/video/x2yby6i_le-porsche-macan-turbo-a-l-essai_auto » logo= »no » quality= »480″]
Article précédentBugatti Chiron contre Koenigsegg Regera : le match des hypercars
Prochain articleMAREK REICHMAN & Ahmed Kseibati : DESIGNER OF EMOTIONS