0,00 MAD
No products in the cart.
spot_img

Perquisitions des domiciles d’employés d’Audi

Des procureurs allemands ont ordonné, en début de mois, la perquisition des domiciles de plusieurs employés d’Audi dans le cadre de l’implication du constructeur dans le scandale du Dieselgate de Volkswagen.

Cette opération, qui fait suite aux perquisitions des deux usines allemandes d’Audi en mars dernier, a été menée dans les états de Bavière, du Bade-Wurtemberg et de Rhénanie-Palatinat, selon les procureurs de Munich.

Le nombre d’accusés impliqués dans les procédures liées à Audi est passé de six à treize en janvier, mais comme l’ont indiqué les procureurs, aucun dirigeant n’est concerné pour le moment.

Tous les accusés sont soupçonnés d’avoir commis des infractions pénales aux États-Unis, où l’affaire du Groupe Volkswagen a été révélée en septembre 2015. C’est le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung qui a été le premier à parler de ces perquisitions.

Les installations d’Audi n’ont pas été fouillées, a déclaré un porte-parole de la base du constructeur automobile à Ingolstadt, ajoutant qu’il avait été informé des perquisitions dans les médias.

Audi, marque premium du groupe VW, a développé des moteurs diesel V6 de 3,0 litres équipés de logiciels de contrôle des émissions illicites et utilisés dans environ 80 000 véhicules VW, Audi et Porsche dépassant les limites d’émissions américaines.

Cette intervention des procureurs de Munich a coïncidé avec une action similaire de leurs homologues de Stuttgart, qui avaient déclaré que deux employés du fournisseur automobile Robert Bosch étaient interrogés sur les émissions de Chrysler aux États-Unis.

spot_img

autres articles

Un PDF gratuit offert !

Créez un compte gratuit et profitez d’un accès instantané à un PDF de votre choix.

L’inscription est simple et rapide !

Après votre inscription, vous allez recevoir votre code promo par email.

Days
Hours
Minutes
Consentement à l'utilisation de Cookies avec Real Cookie Banner