Nissan - Gentlemen Drivers

Essai du Nissan Patrol Nissmo V8 5,6 428 cv 560 Nm ! Un Char d Assaut dans des gants de velour .

Posted by Ahmed Kseibati on Freitag, 22. Dezember 2017

Nissan Patrol est le 4×4 phare de la firme japonaise. S’il n’est pas commercialisé au Maroc et qu’il a disparu du catalogue de plusieurs pays européens, il continue à faire parler de lui dans des marchés comme celui des États-Unis ou encore au Moyen-Orient, où il ne laisse aucune chance à la concurrence. Alors que nous étions de passage à Dubaï, Nissan UAE a mis à notre disposition le 4×4 japonais dans sa version la plus puissante, signée Nismo.

Le monde des 4×4 est aussi vaste que les terrains sur lesquels ils évoluent et c’est dans une catégorie particulière que l’on retrouve le Nissan Patrol. Si son nom a fait son apparition dans les années 50, il a fallu attendre les années 80 pour le découvrir dans sa nouvelle configuration. En effet, Nissan a décidé en 1981 de s’attaquer au Jeep Cherokee, Range Rover et Mercedes Classe G, mais au fil des années, le positionnement a changé et ce sont d’autres concurrents qui ont fait leur apparition, à savoir Lexus Lx, Mercedes GLS, Toyota Land cruiser ou encore l’Infiniti QX80, avec lequel il partage la même plateforme.

Alors que sa commercialisation s’arrête en 2009 en Europe, les marchés du Moyen-Orient continuent de le plébisciter et à l’occasion de l’introduction de Nismo dans la région, après le succès du Juke Nismo, de la 370 Z Nismo et de la fameuse GT-R Nismo, le roi du désert a également eu droit à sa version Nismo, qui se distingue par des touches stylistiques qui lui sont propres, mais surtout par un moteur plus puissant. C’est cette version que nous avons eu la chance d’essayer dans la région de Dubaï.

Quand on se retrouve face au mastodonte japonais, il impressionne avant tout par ses dimensions, puisqu’il fait plus de 5 mètres de long et près de 2 mètres de hauteur. À l’avant, il accueille une imposante calandre, qui en plus du logo de Nissan met en avant celui de Nismo. À l’instar de la calandre, les feux optent pour une taille XXL. Cette version se distingue par des touches rouges qui font notamment leur apparition sur le bouclier avant, les rétroviseurs, ainsi que les marchepieds. Notre version d’essai dans sa livrée grise avait également droit à d’imposantes jantes de 22 pouces, qui laissent apparaître les étriers de frein. À l’arrière, c’est la double sortie d’échappement qui concentre toute l’attention.

Mais nous ne sommes pas au bout de nos surprises. En effet, dès l’ouverture de la portière, vous vous introduisez dans une ambiance luxueuse. Il faut dire que Nissan a réservé le meilleur des traitements au Patrol, pour qu’il puisse rivaliser avec les allemands. La firme japonaise a équipé son 4×4 de matériaux de haute qualité. Ainsi, le cuir est à profusion, alors que le carbone fait son apparition sur certains éléments de l’habitacle. Cette version que nous avons prise en main nous a offert des sièges chauffants et massants en cuir avec surpiqûres et portant fièrement le badge Nismo. Les dimensions du pachyderme japonais lui permettent d’offrir un habitacle tellement spacieux qu’il se révèle parfois difficile, pour le conducteur, d’atteindre certaines parties, comme nous avons pu en faire l’expérience, mais les passagers ne risquent certainement pas de se plaindre à ce sujet. Ne faisant pas les choses à moitié, Nissan offre à sa clientèle un système de sonorisation Bose. Face à un public friand de technologies embarquées, le japonais fait le plein avec des équipements qui s’avèrent utiles, à l’instar des caméras 360°.

Avant de prendre la route, nous avons pris le temps de démarrer et d’apprécier la sonorité du V8 japonais. Un pur moment de plaisir, à une époque où tous les constructeurs ont opté pour le downsizing. La version Nismo reprend, certes, le même bloc de 5,6 litres du Patrol «normal», mais compte quelques chevaux en plus. En effet, le 4×4 sportif affiche une puissance de 428 ch et un couple de 560 Nm. Couplé à une boîte automatique à 7 rapports, ce bloc nous a offert de belles sensations sur la route entre Dubai et Abu Dhabi. Malgré un poids de 2,6 tonnes, le Nissan PatrolNismo est agréable à conduire, avec des accélérations dignes de vraies sportives, même si la présence de radars tout le long de la route nous a laissé un goût amer. Faisant appel à des suspensions Bilstein, il s’adapte à toutes les surfaces, comme tout vrai 4×4 qui se respecte, même si nous n’avons malheureusement pas pu faire honneur à sa réputation, puisque nous n’avons pas pu le tester dans les dunes. Mais sur une surface sablonneuse que nous avons croisée sur notre chemin, le Patrol est dans son élément et nous avons eu l’impression de rouler sur du goudron.

À une époque où tout le monde se convertit au diesel et où la consommation est devenue primordiale, nous ne pouvons qu’être extrêmement reconnaissants d’avoir la chance d’essayer des modèles tels que le Nissan Patrol Nismo, qui nous a séduits par son look, son habitacle, mais qui nous a donné le coup de grâce par son V8.

 

Article précédentPolestar 1 Électriquement sportive
Prochain articleMercedes-AMG S 65 Cabriolet