Alors que la Genesis était un modèle de Hyundai, le groupe coréen a décidé de donner son nom à sa nouvelle marque de luxe, qui vient de dévoiler son premier modèle. En perpétuelle évolution, il semblerait que rien ne résiste à Hyundai réussissant à se faire une place de choix dans différents segments. Aujourd’hui, c’est à celui des grandes berlines de luxe que le coréen s’attaque avec la Genesis G90, offrant donc une sérieuse alternative aux allemandes qui dominent ce segment. Avant sa présentation officielle, des photos avaient fuité, laissant apparaître ses lignes classiques et dynamiques. Présentant sa fiche technique et sa longue liste d’équipements, elle n’a pas laissé le public indifférent. Au moment de son lancement, elle est principalement destinée aux marchés coréen, américain, chinois, russe et du Moyen-Orient. Il n’y a qu’à voir les motorisations proposées pour se rendre compte qu’elle ne vise en aucun cas l’Europe.

Consciente des besoins particuliers de la clientèle du segment des grandes berlines de luxe, Hyundai a décidé de se lancer également avec une proposition nouvelle, laissant de côté son Equus. C’est donc en inaugurant une nouvelle marque, qui reprend le nom du coupé Hyundai Genesis, que le coréen compte s’attaquer aux allemandes. Athlétiquement élégante, elle est bien évidemment, l’oeuvre du designer Peter Schreyer, qui vient de signer un coup de maître, réussissant à offrir un modèle aussi classique qu’original. C’est tout naturellement en Corée du Sud que la Genesis G90 a été dévoilée. Elle présente une ligne bien germanique. À l’avant, elle fait appel à une calandre proéminente et à des feux au design moderne, mais qui lui confèrent un regard agressif également. La coréenne met en avant un long capot nervuré, qui accueille à son bout le nouveau logo. De profil, certes, elle revendique une ligne statutaire, mais avec des lignes marquées et une chute de toit inspirée des coupés, elle séduira également par son dynamisme. À l’arrière, le nouveau logo prend place au centre, alors que sur le modèle présenté apparaît l’appellation EQ 900, qui lui a été donnée en Corée. Quant aux feux, ils ont été inspirés par une grande référence, mais lui ont été adaptés, pour un résultat irréprochable. À l’intérieur, la Genesis G90 n’a rien à envier aux allemandes, offrant une impressionnante technologie embarquée. En effet, elle est même arrivée à proposer un système de conduite autonome sur les autoroutes, mais uniquement disponible en Corée, où les infrastructures sont équipées pour communiquer avec le véhicule. L’autre privilège accordé au marché local, ce sont les sièges Smart Posture Caring (SPC) qui, tenez vous bien, s’adaptent automatiquement à la morphologie de ses occupants. Si ça ce n’est pas du luxe ! Optant pour des matériaux nobles comme la boiserie qui fait son apparition sur le tableau de bord, elle ferait bien des jalouses dans sa catégorie. Face au volant, le conducteur a droit à un écran de 12,3’’ qui lui permet de garder un oeil sur les différentes fonctions, ainsi que de gérer la navigation, la radio, la musique et les applications connectées à Internet. Bien évidemment, un point wifi a été pensé pour que chaque occupant puisse utiliser son dispositif. Que peut-on demander de plus ? Sous le capot et connaissant parfaitement sa cible, la palette de motorisations ne jure que par la lettre V. En effet, en entrée de gamme, la coréenne propose un V6 de 3.8 atmosphérique qui développe 228 ch. L’autre V6 à la carte, mais cette fois-ci faisant appel au biturbo, compte 268 canassons, alors que le V8 5.0, lui, développe 308 ch. Proposant en option la transmission intégrale, la Genesis G90 fait appel à une boîte à vitesses automatique à 8 rapports. Avec une longueur de 5,2 mètres, une largeur atteignant 2 mètres et quasiment 2,5 tonnes sur la balance, la Genesis G90 est réellement imposante. Destinée à des marchés qui recherchent avant tout le confort et la technologie embarquée, la coréenne a tous les ingrédients pour réussir là ou son ancêtre a échoué. Misant sur de nouvelles valeurs et un nouveau nom, Hyundai semble avoir ouvert un nouveau chapitre de son histoire et tout semble nous mener à une fin heureuse.

Article précédentMercedes-Benz GLC
Prochain articleLamborghini Huracan Spyder