Pour le Groupe PSA, l’internationalisation est une des priorités des prochaines années. Il y a quelques semaines, Opel confirmait son arrivée en Russie. Quant à Citroën, elle a misé sur l’Inde. Ce marché a un énorme potentiel. Sa croissance moyenne pour les prochaines années est estimée à 8 % par an. Le volume des ventes devrait passer de 3,3 millions de véhicules en 2018 à plus de 6 millions en 2025.

La marque a donné aujourd’hui le coup d’envoi de son arrivée sur ce marché avec une conférence à Chennai, dans le sud du pays. Citroën commencera en 2020 avec le C5 Aircross un produit pour l’image. Car le constructeur enchaînera rapidement avec des véhicules plus adaptés aux attentes des Indiens. Pour que les prix soient attractifs, ces autos auront un fort niveau d’intégration locale, grâce à deux accords de joint-ventures entre PSA et les sociétés du Groupe CK Birla (assemblage et distribution des voitures, fabrication de groupes motopropulseurs).

Adaptés aux pays « émergents », ces modèles ont une vocation mondiale. La marque devrait donc les proposer par la suite en Chine et en Amérique Latine. Le premier élément de cette famille sera lancé en Inde fin 2021.

 

Article précédentFord dévoile le nouveau Kuga
Prochain articleSopriam confirme sa très bonne forme au mois de mars