Alors que l’électrique a déjà son propre championnat dans le monde automobile depuis quelques années maintenant, il semblerait que les 2 roues aient fini aussi par succomber. Plusieurs marques comptent déjà des représentants dans la compétition internationale. La dernière à avoir présenté un concept électrique a été Yamaha avec son TY-E qui prendra part à la coupe du monde FIM de trial-e.

La compétition a toujours été utilisée par les constructeurs comme un moyen de tester leurs dernières avancées technologiques. Aujourd’hui, des marques comme Yamaha investissent le championnat électrique des deux roues pour pouvoir par la suite offrir à sa clientèle la meilleure technologie adaptée à ses besoins. Aujourd’hui, la firme japonaise mise sur son concept TY-E qui prendra part dès ce mois de juillet aux premières épreuves de la Coupe FIM de Trial-E 2018.

C’est dans le cadre du programme « Evolving R&D » du groupe qu’est né ce concept. Ce programme permet aux employés du service Recherche & Développement de consacrer 5% de leur temps à des concepts innovants, qui ne sont pas directement liés à leur tâche quotidienne. Les ingénieurs se devaient d’utiliser des composants légers, de petites dimensions mais qui présenteraient un fort rendement.

Ainsi, la TY-E est équipée d’un moteur électrique compact et puissant à rotation élevée qui délivre des performances plus qu’honorables en tout-terrain grâce à un couple important à bas régime et une grande allonge. Les équipes de Yamaha ont travaillé sur ce moteur de façon à ce qu’il présente une gestion sophistiquée permettant une réponse rapide mais surtout qui donne une sensation de puissance sur toute la plage d’utilisation. Elle est équipée d’un embrayage mécanique qui assure une puissance et un contrôle instantanés, alors que le moteur électrique et le volant ont été optimisés pour plus de traction. Le problème des véhicules électriques dès le départ a été la taille et l’emplacement des batteries et cela prend une toute autre ampleur lorsqu’il s’agit des 2 roues. Les équipes de Yamaha ont dû faire preuve d’ingéniosité pour mettre au point une nouvelle batterie compacte à haut rendement qui contient des composants miniaturisés et légers.

La légèreté était un souci à tous les niveaux pour que la TY-E puisse être performante lors des différentes compétitions. C’est pour cette raison qu’elle fait appel à un cadre monocoque CFRP évolué qui est à la fois rigide et léger et qui offre surtout un espace de stockage pour la batterie.

Présentée lors du Salon de Tokyo de Moto, la Yamaha TY-E sera pilotée par le japonais Kenichi Kuroyama qui est actuellement engagé dans le championnat du Japon de Trial. Elle fera sa première apparition le 14 juillet en France pour la FIM Trial-E Cup.