McLaren vient de dévoiler une supercar encore plus extrême que la P1. La firme britannique a choisi, exceptionnellement, de changer sa politique d’appellation pour la baptiser en hommage au pilote brésilien Ayrton Senna.

A l’instar des autres modèles exclusifs et extrêmes de la marque, la Senna fait donc une entrée très remarquée dans la famille Ultimate Series pour succéder à la P1.

La McLaren Senna c’est la sportivité avant tout. La marque nous a habitué aux supercars présentant des lignes agressives, la Senna va encore plus loin avec une carrosserie en carbone qui présente différentes sorties d’air. Impossible de ne pas remarquer son imposant aileron et son double diffuseur arrière en carbone également.

Pour cette nouvelle supercar, pas de technologie hybride mais plutôt un V8 biturbo de 4.0 emprunté à la 720S. Ce dernier, toujours couplé à une boîte à doule embrayage, est passé entre les mains des ingénieurs pour afficher désormais une puissance de 800 ch et un couple de 800 Nm.

Cette propulsion a droit au système de suspension Race Active Chassis Control II (RCC II) qui intègre des amortisseurs interconnectés hydrauliquement pour remplacer les barres anti-roulis.

Bien qu’elle soit homologuée pour la route, la McLaren Senna qui sera produite à 500 exemplaires seulement, est avant tout destinée à la piste. Pas d’équipements superflus donc, elle joue la carte du minimalisme et s’est inspirée de la 720S pour son instrumentation avec l’écran rotatif.

Pour confirmer ses ambitions sportives, elle ne dispose pas de coffre à bagages et réserve un espace derrière les sièges spécialement pour une paire de casques et de combinaisons.

Le début de la production étant prévue pour le troisième trimestre de 2018, la McLaren Senna fera sa première apparition publique en mars prochain lors du Salon de Genève.