Dans le monde des Customs, la domination des marques américaines est
incontestable. C’est pour cela que pour mettre au point sa dernière Custom,
Triumph a envoyé ses ingénieurs mener des enquêtes auprès de la clientèle
américaine, pour savoir ce qu’elle recherchait exactement. Résultat des courses,
un nouveau membre de la famille Bonneville, la Speedmaster vient donc
rejoindre la T120 et la Bobber.
En lançant la Speedmaster, Triumph a voulu offrir à sa clientèle une moto
conservant son aspect classique, mais avec une attitude plus décontractée. En
effet, la dernière-née de la marque met en avant maniabilité, confort et contrôle.
Pour cela, elle présente des repose-pieds placés plus en avant, un guidon large
incliné vers l’arrière, une selle conducteur sculptée plutôt basse, une selle
passager amovible, mais aussi d’autres équipements assurant un voyage
confortable.
À mi-chemin entre la T120 et le Bobber, la Speedmaster s’est inspirée du look
de la première, tout en empruntant à la deuxième sa puissance moteur ultra-
coupleuse, sa conduite hot-rod et sa sonorité brute et a ajouté à tout cela plus
d’équipements et de praticité.
Elle reprend les éléments classiques qui font la renommée de la gamme
Bonneville de Triumph, à l’instar du détail de «nacelle» typique des cruisers
Triumph emblématiques des années 50 et 60, qui revient orner les phares et
s'associe à des badges de réservoir vintage, des roues à rayons et un sissy bar
pour renforcer le côté iconique du modèle. Cette Custom est disponible en 3
coloris, à savoir Jet Black, Cranberry Red et Fusion White/Phantom Black.
Mais pour ceux qui souhaitent réellement avoir un modèle unique, Triumph leur
offre le choix entre plusieurs kits de personnalisation et plus de 130 accessoires
au total. Pour le kit «Highway» par exemple, le client a droit, notamment, à un
pare-brise GT réglable, à des barres de protection de moteur, à des sacoches
Triumph imperméables fabriquées en cuir et en coton ciré noir, d’une capacité
de 27,6 litres et à des détails chromés. Mais ce n’est pas tout, puisque ce kit
intègre une selle confort noire, ainsi qu’une selle passager assortie, ainsi qu’un
dossier chromé Triumph, doté d’un porte-paquet. Pour ce qui est du kit
«Maverick», il est plus inspiré du Bobber et de son côté agressif. Il offre un
guidon plus bas et plat, une paire de cache-collecteurs et de silencieux noirs,
spécialement conçus par Vance & Hines, pour avoir un son d'échappement
caractéristique. Ce kit inclut aussi une selle solo capitonnée marron, aux
finitions haut de gamme, un enjoliveur de garde-boue arrière noir, ainsi qu’un
kit de suppression de poignée passager.

Fabriquée avec soin pour un public de passionnés, elle est animée par le fameux
bicylindre 1.200 cm3 de la marque et équipée d’une boîte à 6 rapports. Elle
affiche une puissance de 77 ch et un couple de 106 Nm, à 4.000 tr/mn.
Sur cette Triumph Bonneville Speedmaster, le pilote profite de technologies
haut de gamme dédiées qui, combinées à une ingénierie pointilleuse,
garantissent à la Custom maniabilité, confort et contrôle supérieurs.

Mercedes Bottom 300x250