Mate Rimac est un petit genie croate, qui s’est frayé un chemin dans le monde impitoyable de l’automobile, pour rivaliser avec les marques établies de supercars. Il est l’exemple parfait que les rêves peuvent devenir réalité quand on s’obstine. Si aujourd’hui, les plus grands constructeurs font appel à lui pour des projets complets ou tout simplement pour se charger d’une partie de leurs véhicules, son histoire a commencé grâce à une BMW E30. En effet, ce jeune entrepreneur, accro à la vitesse et au bricolage, a décidé de transformer la voiture à essence en voiture électrique. Pour cela, il a acheté certaines pièces détachées sur Internet et pour le reste, il les a inventées et fabriquées lui-même. Quand il eut atteint son objectif avec la BMW, son envie de commencer un projet à zéro l’a poussé à fonder sa société en 2009. Depuis, il a fabriqué la voiture électrique la plus rapide au monde et ne compte pas s’arrêter là. Rencontre avec un jeune homme passionné, qui a décidé de rester chez lui en Croatie, afin de créer des opportunités pour les jeunes de son pays au sein de son entreprise.

 

D’où vous vient cette passion pour l’automobile ?

J’ai toujours aimé les voitures. Mes parents me racontent souvent des anecdotes concernant mon obsession pour les voitures, avant même que je puisse marcher ou parler. Il n’y avait pas réellement de tradition automobile dans ma famille. J’imagine que je suis juste né comme ça.

Vous avez commencé à convertir votre BMW E30 en véhicule électrique lorsque vous aviez seulement 19 ans. Comment avez-vous eu cette idée?

Quand j’avais 17 ans, j’avais déjà mes premiers brevets et j’étais le champion croate de l’électronique et de l’innovation. Je représentais mon pays dans des compétitions un peu partout dans le monde. Dès que j’ai eu 18 ans, je me suis acheté une BMW E30 et me suis engagé dans des courses. Bientôt, le moteur à essence a explosé. Cela a été le déclencheur pour commencer mon projet de rêve – construire une voiture de course électrique. Comme Nikola Tesla (inventeur du moteur électrique moderne, entre autres) est né en Croatie, j’ai été inspiré par lui et fasciné par son moteur. Je me demandais toujours pourquoi personne ne construisait des voitures de sport ou des voitures de course électriques, ce qui me semblait évident, puisque le moteur électrique a tellement d’avantages, comparés aux moteurs à combustion. Quand je me suis mis à transformer l’E30 en véhicule de course électrique, je voulais prouver que les voitures électriques pouvaient être amusantes et rapides – même plus rapides que les voitures à essence. Il est assez ironique de voir comment cette vieille BMW a battu 5 records FIA et du Guinness pour l’accélération la plus rapide d’une voiture électrique et qu’elle a remporté de nombreuses courses contre des voitures à essence, ce qui est encore un événement unique, jusqu’à présent. Votre but ultime était de concevoir une voiture électrique très rapide.

Quelle a été votre motivation?

Au début, mon objectif ultime était de construire ma propre voiture, à partir d’une feuille blanche. Je savais que ce n’était pas une tâche aisée, mais Christian von Koenigsegg et Horacio Pagani ont prouvé au monde entier que c’était possible. D’un autre côté, il y a des centaines d’autres qui ont essayé, mais après leur échec, ils sont passés aux oubliettes.L’industrie automobile est considérée comme une industrie à laquelle il est difficile d’accéder, tellement la barre est placée haut. Elle est dominée par d’énormes conglomérats. Par exemple – VW a des revenus 6 fois plus élevés que le PIB de la Croatie. Et moi j’étais là – un jeune garçon dans un garage, qui voulait construire la voiture électrique la plus rapide au monde.Depuis lors, nos objectifs et notre motivation principale ont bien changé. Notre principale activité est maintenant de développer et de fabriquer des systèmes hightech pour l’industrie automobile. Entre autres – pour Koegnisegg – qui a été mon inspiration en premier lieu. Il semble que nos rêves sont devenus réalité. Votre Concept One a été une surprise pour les autres fabricants, qui ont été fascinés par le grand pas effectué afin de stocker une grande quantité d’énergie dans une petite batterie. Vous vous attendiez à un tel succès au départ? J’ai toujours voulu repousser les limites. Ce qui me motive réellement, c’est de développer des produits impressionnants et une technologie qui soit la meilleure au monde dans sa catégorie. Je ne pense pas que quelqu’un puisse faire cela si l’argent est sa principale motivation. Notre leitmotiv est plus de puissance, plus de portée, plus de vitesse et plus de technologie. Cela a été comme ça depuis le premier jour et je n’ai pas lâché prise, jusqu’à ce que nous ayons atteint les objectifs annoncés au tout début. Bien sûr, nous sommes déjà en train de travailler sur beaucoup de nouveaux projets et nous continuons à repousser les limites.

À votre avis, quelle a été la réalisation la plus importante du Concept One?

La réalisation la plus importante est que nous avons déjà réussi à tout créer par nous-mêmes. Nous avons commencé à partir de zéro, littéralement dans un garage sans chauffage, ni aucun outil. Nous avons dû constituer une équipe qui était capable de concevoir et de construire une voiture, une entreprise qui puisse l’appuyer, une technologie pour rendre la voiture encore plus réalisable et surtout faire en sorte d’assurer un financement. Tout cela dans un pays qui n’a jamais eu une industrie automobile et sans aucun fond de capital risque. Oui, c’était vraiment très difficile à réaliser.

Commercialement, quelle est votre évaluation de ce premier projet?

Honnêtement, c’est complètement fou. Tant d’ingénierie, de technologie et de travail pour à peine une poignée de voitures n’aurait aucun sens commercialement parlant, si la voiture n’était pas une plate-forme pour le développement de nos futures technologies. Si nous ne faisions que des voitures, nous pourrions fermer nos portes demain – l’entreprise ne serait jamais capable de survivre en faisant uniquement cela. Cependant, la chose a beaucoup de sens pour nous, parce que c’est une vitrine de nos capacités, qui attire nos clients de l’industrie.

Qu’en est-il de votre deuxième projet «S»?

Le Concept_S a été inspiré par notre collaboration avec Nobuhiro “Monster” Tajima. Nous avons développé et fabriqué la voiture qui s’est classée sur la Pikes Peak Hill Climb 2015. Le race car était vraiment spécial et la sportive électrique la plus puissante jamais construite. Nous voulions appliquer cette expérience acquise dans un produit dont nos clients pouvaient réellement profiter. C’est comme ça que le Concept_S est né.

Parlez-nous des différents systèmes conçus par Rimac Automobile.

Nous faisons pratiquement tout ce qui vaut la peine d’être fait. Je ne connais aucun autre endroit où, au sein d’une même entreprise, vous pouvez commencer par une feuille de papier vierge et concevoir, développer et fabriquer une voiture entière, du début à la fin. Cela inclut le châssis, la suspension, la carrosserie, le refroidissement, l’infodivertissement, la batterie, le groupe motopropueseur, la boîte à vitesses, les onduleurs, l’électronique, le logiciel, etc. C’est assez extrême comme philosophie, mais cela nous permet une grande souplesse, un contrôle sur tout le processus et surtout une conservation de la valeur ajoutée au sein même de l’entreprise.

Votre entreprise développe et produit des systèmes de transmission et des véhicules complets pour d’autres marques. Pouvez-vous nous donner plus de détails sur ce volet?

Le B2B représente 90% de nogtre activité. Sur les 250 employés de notre entreprise, la plupart travaillent sur des projets pour d’autres OEM. Nous travaillons pour les plus grands noms de l’industrie, mais aussi pour les petites entreprises. Certaines collaborations – comme celles avec Koegnisegg ou Tajima sont publiques. Malheureusement, la plupart de nos clients du secteur ne nous permettent pas de partager des informations sur les projets sur lesquels nous travaillons. J’espère que cela changera à l’avenir et que nous pourrons en dire plus sur les choses passionnantes qui se passent ici. Les projets vont du développement et de la production complète de véhicules – où nous concevons et construisons des véhicules complets à partir de zéro pour d’autres compagnies, aux projets plus petits, où nous fournissons des systèmes de batterie ou d’infotainment par exemple. La plupart des projets sont axés sur des groupes motopropulseurs à haut rendement, mais comme nous sommes actifs dans de nombreux domaines, il est assez fréquent que nous travaillions également sur les voitures économiques et les véhicules autonomes.

Quelle évaluation faites-vous du marché des véhicules électriques?

Je pense qu’il est inévitable que toutes les formes de transport (et non seulement les voitures) deviennent finalement entièrement électriques. Cependant, je crois que le vrai changement viendra avec des véhicules autonomes et l’électrification sera une conséquence de cela.

Quels sont vos projets pour l’avenir?

Nous voulons être connus pour les voitures électriques les plus extrêmes, les plus performantes et dont la qualité serait la meilleure sur le marché. En même temps, nous voulons devenir un fournisseur sérieux niveau 1 pour l’industrie automobile et fournir des milliers de véhicules avec notre technologie. Quelle est votre voiture préférée? Même si je veux vraiment la réduire, la liste des voitures que je voudrais avoir n’entrerait pas dans votre magazine. Si nous excluons nos propres voitures, j’ai apprécié conduire LaFerrari plus que n’importe quelle autre voiture que j’ai essayée. Je suis également un grand fan de l’E30 M3 et E46 M3 CSL. Je considère également le modèle S de Tesla comme une réalisation énorme dans l’histoire automobile.

Quelles voitures du passé et d’aujourd’hui aimez-vous le plus?

J’ai tout mis dans l’entreprise. Croyez-le ou pas, mais je ne possède pas de voiture. J’utilise un véhicule de la société, qui est une Audi A8. Elle est grande et pratique c’est tout ce dont j’ai besoin pour le moment. J’avais l’habitude de m’amuser beaucoup au volant de mon E30 électrique, mais malheureusement, il ya 4 ans, un de nos ingénieurs a eu un accident avec. Je veux la réparer depuis, mais il ya toujours d’autres priorités. Bien sûr, je conduis souvent le Concept_One, mais il y en a tellement peu et chaque moment de notre équipe avec une des voitures est si précieux, que je ne peux pas vraiment l’utiliser aussi souvent que je voudrais. J’aimerais construire une petite collection de voitures spéciales, mais maintenant, l’accent est mis sur la croissance de l’entreprise, pour passer à l’étape suivante.

Quels sont vos autres passe-temps?

Lorsque vous faites quelque chose comme ce que je fais, il n’ya pas de passe-temps. Ma vie est entièrement dédiée à mon entreprise. Et j’aime ce que je fais, donc cela ne me dérange pas du tout.

Mercedes Bottom 300x250