Il est sans aucun doute l’un des designers et artistes français les plus
passionnants de sa génération. Depuis qu’il a terminé sa maîtrise au
Royal College of Art de Londres en 2005, ses créations et ses œuvres
d’art lui ont valu une reconnaissance internationale. Après une carrière
chez Kia, Mazda et Renault, il a contribué au design de Bugatti pendant
plus de 10 ans. Au cours de la dernière décennie, le designer français a
contribué non seulement en tant que styliste, mais aussi en tant
qu’artiste avec ses œuvres d’art figurant sur les panneaux de porte de la
Bugatti Vitesse Constantini ainsi que des peintures originales
esquissées à la main sur les applications en cuir de la Bugatti Vitesse
Black Bess – élevant ces voitures au rang de véritables toiles roulantes.
Le point d’orgue de sa carrière chez Bugatti fut le design de l’exclusive
et unique voiture noire. En 2019, il décide d’emprunter une nouvelle
trajectoire en créant une entreprise appelée Salomé Yachts.
Dans cet entretien accordé à Gentlemen Drivers, Etienne Salomé retrace
son parcours d’exception et ponctué de créations qui ont marqué le
monde de l’automobile.

1Comment avez-vous attrapé le virus de la passion pour l’automobile ?

Dans mes souvenirs d’enfance, je me rappelle être allé chaque année voire la
course des 24 heures du Mans avec mon père, car il travaillait pour
l’entreprise réalisant la retransmission vidéo de la course pour la télévision. Je
pense que de me tenir sur la grille de départ entouré de toutes les voitures et
plus tard dans la nuit regarder les bolides débouler à pleine vitesse dans la
ligne droite des Hunaudières, m’a définitivement marqué pour la vie.

2Quelle fut votre première voiture ?

Nous allions à la mer tous les ans pendant les grandes vacances et je me
rappelle que je construisais toujours des voitures dans le sable, partant
virtuellement pour des tours de circuit endiablés. C’est le souvenir de mes
"premières voitures" !

3Le choix de vos études fut-il influencé par votre passion pour
l’automobile ?

Depuis mon enfance, mon langage est le dessin, c’est ma façon de
communiquer, j’ai toujours pensé que si j’avais la possibilité de travailler pour
ma passion alors je n’irai jamais au travail ! C’est alors qu’après un bac
scientifique, j’ai réalisé un BTS en design industriel et ensuite un Master en
design de transport afin d’allier travail et passion !

4Racontez-nous dans quel contexte vous-avez décroché votre premier
job ?

J’ai fait mon Master en design de transport au Royal College of art à Londres,
et pendant l’exposition de fin d’année, j’ai eu la chance de rencontrer le
directeur du design du studio européen de Kia, monsieur Guillaume. Il m’invita
pour un entretien au studio de Francfort et m’offrit une place comme junior
designer dans son studio. Je suis resté deux ans à travailler autant sur
des concepts que sur des véhicules de production. Ce fut mon premier travail.

5Le fait d’avoir plusieurs centres d’intérêt notamment la peinture, la
sculpture, la photographie, vous a-t-il facilité votre mission de designer
automobile ?

J’ai fait beaucoup de dessins de modèles vivants pendant mes études, cela
m’a permis d’apprendre les proportions du corps humain et de développer un
œil pour les proportions parfaites, pour le respect des règles d’or. Tout projet
de design automobile commence également par rechercher des proportions
parfaites.

6Que cherchez-vous derrière la présentation de vos créations au salon
de Rétromobile ?

Le salon de Rétromobile est le premier événement du calendrier de l’année.
C’est l’occasion de se retrouver dans mon environnement natal parisien, les
nombreuses ventes aux enchères et expositions font que beaucoup de
passionnés se retrouvent à ce moment de l’année. La galerie des artistes fait
partie des immanquables à visiter pendant le salon. La sélection
d’une quarantaine d’artistes exposant sur le thème de l’automobile est
enivrante, c’est une ambiance unique qui offre une exposition comme nulle
part ailleurs. J’espère que ce type d’exposition pourra se refaire bientôt.

7Comment résumez-vous votre expérience chez des constructeurs
généralistes tels que KIA, Mazda et Renault ?

Ces marques m’ont permis de rencontrer beaucoup de designers, tous avec
un style différent et avec leurs propres processus de création. A la fin, pour
toutes ces marques, ce sont les mêmes outils de création, le même papier, les
mêmes crayons. Elles sont toutes à la recherche d’un design intemporel mais
chacune dans son style.

8Votre grand rêve était d’intégrer Bugatti. Pourquoi ?

Bugatti est la seule marque automobile qui a ses racines dans le monde des
arts, car elle fut créée par une famille d’artistes. Cela m’a permis de garder un
lien très étroit entre les deux mondes, art et design. Cette idée d’art et de
recherche de la perfection m’a toujours passionné.

9Qu’est ce qui diffère Bugatti des autres marques du point de vue
design ?

Bugatti est une constante recherche de la perfection, une certaine sensualité
plus qu’une simplicité. Ce n’est pas seulement un style et une rigueur
Bauhaus, c’est un design ou chef d’œuvre mémorable, invitant à un nouveau
voyage ou nouvelle expérience.

10Vous avez déclaré que votre plus grande réalisation est la voiture
noire. Racontez-nous votre expérience ?

J’ai toujours admiré le travail de Jean Bugatti le fils d’Ettore Bugatti, son plus
grand chef d’œuvre est la Bugatti 57SC Atlantic. Une des quatre voitures
produites était la voiture personnelle de Jean, peinte en noire et surnommée :
"La Voiture Noire". L’idée d’utiliser le W16 produisant 1500 ch de la Bugatti
Chiron avec une carrosserie unique inspirée du modèle le plus élégant de ma
marque fut proposé à un client qui accepta immédiatement. Le résultat est une
Bugatti unique, la voiture neuve la plus chère du monde, fabriquée sur mesure
pour son client. Ce projet marque pour moi, la fin de 12 années de travail pour
cette marque hors du commun.

11Qu’est-ce qui vous a poussé à quitter Bugatti et à vous lancer dans le
design des Yachts ?

Avec le décès de Monsieur Ferdinand Karl Piëch en août 2019, la marque a
perdu son commanditaire, et rien n’était plus pareil. En regardant des
personnes comme Christian von Koenigsegg ou Horacio Pagani, je me suis dit
que ces personnes suivaient leurs rêves, pas ceux de quelqu’un d’autre, et

l’ouverture sur le monde nautique, celui des hyper-yachts, est mon nouveau
rêve !

12Avez-vous des voitures de collection ?

Quand j’ai commencé à travailler pour Bugatti je n’étais qu’un simple designer,
et personne chez Bugatti ne voulait bien me "prêter" un Bugatti Veyron afin de
faire l’expérience de conduite de la supercar de Molsheim. Afin d’apprendre le
plus possible sur la marque et dessiner son futur, j’ai acquis une Bugatti
EB110 GT, bleu de France, que j’affectionne particulièrement.

13Quelles sont les voitures anciennes ou contemporaines qui vous font
rêver ?

Des modèles mythiques : Bugatti 57SC Atlantic, Mercedes Benz 500 K
Autobahnkurier, Bentley 4 1/4 litres with pourtout body et Auto-Union Type C
Streamliner.
Ces automobiles sont des sculptures, des chefs d’œuvres mobiles. Dans un
garage de rêve, Je pourrais me lever la nuit pour les regarder, immobiles,
imaginer leurs voyages, la lumière sur leurs carrosseries, penser aux
personnes qui ont réalisé ces projets. J’adore également des automobiles
comme la Bugatti Chiron ou la Koenigsegg Gemera, qui sont des
automobiles provenant partiellement de mes propres rêves !

14Quels sont vos hobbys ?

Pour faire du design, il faut faire des produits qui peuvent attirer beaucoup de
personnes ou de clients. L’art comme hobby me permet de m’évader du
quotidien et ouvre les portes infinies de la création. Le véritable artiste ne
cherche pas à être aimé. L’art on le fait pour soi-même. Quand je suis devant
la toile ou assis avec un carnet de croquis ouvert, j’ai la possibilité
de m’exprimer moi-même et de montrer mes plus profondes motivations.

15Biographie :

1980 : naissance à Paris
2005 : Obtention d’un master’s Degree au Royal College of Art à Londres
2007 : nommé chef de projet pour la collaboration entre Bugatti et Hermès qui
a donné naissance à la Bugatti Veyron FBG en édition limitée.
2015 : prend en charge la responsabilité du département produits de Bugatti

2019 : Crée son entreprise Salomé Yachts.