C’est lors du Salon de Genève que Pininfarina a dévoilé le concept H600, qui a été développé pour le compte du chinois Hybrid Kinetic Group. Pour s’introduire dans le marché des véhicules électriques, si Hybrid Kinetic dispose de toute la technologie pour développer ses propres motorisations, il avait bien besoin d’une référence du monde du design pour sa première berline.

Luxe, sportivité et élégance, Pininfarina est resté fidèle à ses valeurs, pour donner naissance à une berline aux proportions harmonieuses et aux lignes bien tendues, comme c’est le cas pour nombre de modèles dessinés par le célèbre studio de design.

Pininfarina est une référence du design dans le monde automobile, grâce à des collaborations avec les grands constructeurs, qui ont donné naissance à des modèles mythiques. Aujourd’hui, c’est cette réputation qui a conduit le groupe chinois Hybrid Kinetic à faire appel aux services de l’entreprise italienne.

Destinée à une carrière internationale, la H600, qui ne devrait pas tarder à entrer en production, est une berline aux traits élégants et aux détails raffinés. Elle a su réinterpréter les codes de Pininfarina et à les adopter, pour afficher un style distingué. Adoptant des lignes fluides, elle ne manque pas de nous rappeler certains modèles Maserati, notamment à travers sa calandre aux lamelles verticales chromées, qui intègre des feux extrêmement fins, d’une modernité incontestable.

Grâce à un long capot nervuré et à des lignes bien marquées, qui s’étendent tout le long de la carrosserie, la Pininfarina H600 ne laisse aucun doute quant à son dynamisme. À l’arrière, elle affiche une signature lumineuse unique, puisque les feux horizontaux sont liés par une bande lumineuse.

La Pininfarina H600 a opté pour des portières antagonistes, qui donnent accès à un habitacle luxueux, qui n’a laissé aucun détail au hasard. Elle a droit à des matériaux nobles, à l’instar du cuir et du bois qui a été utilisé selon le respect de la tradition d’ébénisterie. Et comme toute berline de luxe qui se respecte, une horloge est placée dans le panneau de commande central.

Pour ce qui est de la partie mécanique, c’est Hybrid Kinetic Group qui s’en est chargé. En effet, l’entreprise hongkongaise est spécialisée dans les voitures à faibles émissions. La Pininfarina H600 veut se distinguer au sein du marché de l’électrique, grâce à une proposition qui évite au conducteur de recharger la voiture. Elle fait appel à un prolongateur d’autonomie thermique à turbine, qui alimente ainsi les moteurs électriques, évitant au conducteur de s’arrêter pour recharger sa voiture.

Utilisant un châssis en aluminium, elle affiche un poids de 1.870 kg. Grâce à ses 4 moteurs électriques, la Pininfarina H600 revendique une puissance de plus de 800 ch. Ce concept, dont la vitesse de pointe a été bridée à 250 km/h, exécuterait l’exercice de 0 à 100 km/h en 2.9 s à peine et surtout, aurait une autonomie de 1.000 km.

La Pininfarina H600 est née de la collaboration entre deux références dans leur domaine. La ligne italienne dessinée par Pininfarina ne souffre aucune critique et encore moins le soin particulier accordé à l’habitacle de la berline. Pour ce qui est de Hybrid Kinetic Group, il a développé une technologie plus performante et avec une autonomie supérieure.

Il ne reste plus donc qu’à attendre le lancement de la version commerciale de la nouvelle berline électrique, pour voir ce qu’elle a pu conserver du concept initialement présenté.

Mercedes Bottom 300x250