Le Concept Terzo Millennio pourrait devenir la prochaine génération de Lamborghini. Ce concept étonnant a fait ses débuts officiels au Massachusetts Institute of Technology (MIT). Pourquoi le MIT ? Parce que le département R&D de Lamborghini a collaboré avec deux laboratoires du MIT. L’objectif était d’examiner cinq dimensions différentes pour l’avenir : les systèmes de stockage d’énergie, les matériaux innovants, le système de propulsion, le design visionnaire et l’émotion.

En fait, Lamborghini a substantiellement financé la collaboration dans un effort pour aboutir à des innovations radicales dans les domaines susmentionnés. En ce qui concerne le stockage de l’énergie et l’utilisation future des supercondensateurs à la place des batteries, Lamborghini a commencé là où il s’était arrêté avec l’application des supercondensateurs basse tension de l’Aventador V12. L’étape suivante consiste à créer un système de stockage capable de fournir une puissance de pointe élevée et de régénérer l’énergie cinétique avec une influence limitée du vieillissement, symptôme que l’on retrouve aujourd’hui dans toutes les batteries.

Pendant ce temps, les innovations dans les nouvelles méthodes de fabrication de la fibre de carbone se sont multipliées. La carrosserie du concept Terzo Millenio est réalisée dans un matériau léger. Il est intéressant de noter que cette carrosserie sert également d’accumulateur pour le stockage de l’énergie.

Quant au design, le Terzo Millenio est assez fou, comme tout concept Lamborghini doit l’être. La Lamborghini continue d’arborer la signature en Y qui lui est familière dans les feux avant et arrière, bien qu’elle ait définitivement été portée au niveau supérieur. La forme en coin datant de la Countach a encore été radicalisée.

Bien que les photos de l’intérieur n’aient pas été publiées, Lamborghini affirme que le concept Terzo Millenio est doté d’un poste de pilotage virtuel qui est censé permettre une conduite à grande vitesse. Il y a aussi une simulation de Piloted Driving qui permet aux conducteurs d’être “conduits” autour d’une piste par un expert virtuel avant que le conducteur ne pilote réellement la voiture autour d’une piste elle-même.

Mercedes Bottom 300x250