Silence de cathédrale, confort ouaté. C’est cet environnement très feutré que la 740 e réservait à ses occupants, tout en se révélant une redoutable avaleuse de kilomètres. La nouvelle 745e, apporte encore plus d’onctuosité et de douceur de conduite par rapport au modèle sortant.

Au niveau esthétique, la nouvelle génération de la série 7 suit la tendance stylistique impulsée par le coupé Série 8 et le X7 et s’affuble d’une calandre énorme et très proéminente, qui ne fait pas l’unanimité. L’intérieur en revanche, la finition est léchée et frise le sans faute avec du métal, du bois, du chrome et du beau cuir ainsi qu’un système d’infotainment iDrive 7.0 à écran large clair et facile à utiliser.

Mais l’intérêt de cette version hybride réside plutôt sous le capot. Au lieu du moteur quatre cylindres de 2,0 litres, le nouveau PHEV de la série 7 utilise le populaire six cylindres en ligne 3,0 litres qui vise à corriger certaines carences de puissance de la 740e. Le moteur à essence lui-même développe 286 chevaux et 450 Nm de couple, tandis que le moteur électrique a une puissance nominale de 113 chevaux. Résultat : une puissance totale de 394 chevaux et 600 Nm de couple. La batterie lithium-ion a maintenant une grande densité d’énergie, stockant 12 kWh d’énergie par rapport aux 9,2 kWh de l’ancien modèle. Le temps de charge de la 745e est de 4 heures et demie. La fameuse boîte automatique à 8 rapports de ZF est également intégrée au moteur électrique et a été légèrement revue pour la 745Le (version longue à quatre roues motrices). La batterie haute tension est placée sous les sièges arrière, tandis que le réservoir de carburant de 46 litres est situé au-dessus de l’essieu arrière. Mais malgré cette optimisation de l’espace, le volume du coffre devient riquiqui, passant à 420 l, soit 95 l de moins que sur une Série 7 thermique. L’autonomie électrique de la nouvelle BMW 745e se situe entre 54 et 58 kilomètres, tandis que la version 745Le atteint 52 à 55 kilomètres. Ainsi, l’autonomie électrique est au moins le double de celle de la 740e.

Forte de cette motorisation, cette limousine écolo accélère de 0 à 100 km/h en 5,2 secondes, tandis que la 745Le xDrive atteint la barre des 100 km/h en seulement 5,1 secondes.
Le raffinement de l’hybride rechargeable de la série 7 se poursuit avec trois modèles de conduite simplifiés : hybride, électrique et sport. Le mode par défaut est le mode hybride, ce qui entraîne certaines limitations de vitesse pour la conduite entièrement électrique : 109 km/h, une vitesse de 20 km/h supérieure au modèle précédent. Si vous passez au mode hybride, la vitesse maximale passe à 140 km/h. De toute évidence, le mode Sport vous offre le plus de puissance et une vitesse de pointe de 250 km/h.

Les amateurs d’hybride plug-in seront également ravis d’apprendre que les modèles 745Le/745e sont toujours dotés de la fonction Battery Control. L’idée derrière ce dispositif est de sauvegarder votre portée EV (mode purement électrique) pour plus tard, comme dans le scénario de conduite en ville. De plus, il est possible de sélectionner le niveau de charge désiré pour que la voiture fasse le travail pour le conducteur afin de maintenir ce réglage de charge.

Quelle est l’utilité de cela ? Outre le silence du mode EV en conduite urbaine, les ingénieurs BMW veulent que la Série 7 hybride puisse être exploitable au cas où certaines villes imposeraient uniquement un mode EV dans leurs rues. Le système de navigation par satellite, qui non seulement calcule la route la plus éconergétique, mais qui indique aussi à la voiture quand passer en mode 100% électrique, est probablement la technologie la plus cool.

De plus, la 745 e est capable de maximiser de façon proactive l’efficience énergétique sur l’itinéraire programmé. Ainsi, les ingénieurs affirment que le groupe motopropulseur fonctionnera de telle manière qu’il lui restera toujours quelques kilomètres d’autonomie électrique avant l’arrivée de la voiture à sa destination finale. Il le fait en laissant la voiture décider quand désengager le moteur conventionnel et le moteur électrique ou quand régénérer la puissance. C’est un système assez complexe qui tient compte de plusieurs variables. Pour pourvoir s’y retrouver facilement, les grands écrans numériques de la 745 e ont été adaptés aux données offertes par le groupe motopropulseur hybride plug-in. Ils offrent non seulement des indicateurs de couleur spécifiques pour refléter les modes de conduite, mais aussi de nombreuses informations sur les niveaux de charge de la batterie, l’autonomie, l’efficacité, le freinage et la vitesse disponibles.

Mercedes Bottom 300x250